Mise en page

Les 7 qualités d’une mise en page efficace

Que ce soit dans Word ou InDesign, pour un document de présentation ou un rapport annuel, la mise en page est un art. En design graphique, chaque élément a sa raison d’être et il est possible de réaliser des documents attrayants, peu importe le logiciel utilisé ou son niveau de compétence lorsque l’on applique ces quelques notions de base.

Par définition, la mise en page et l’agencement de caractères, photographies et autres éléments graphiques pour diffuser un message sur un support papier ou numérique.

Voici donc quelques trucs et astuces qui n’exigent pas de logiciels de graphisme et qui sont applicables à tous vos documents.

1. Objectif clair

La mise en page est un moyen de communication. Comme tout vecteur de communication, il est important d’avoir un objectif clair et précis quant à la nature du document et son utilisation. Le document se veut-il un objet de référence, un outil promotionnel ou un support à l’instruction? Sera-t-il consulté d’un bout à l’autre ou seulement lu en diagonale?

2. Structure

La structure du document est le squelette de la mise en page. La table des matières est un bon indicateur de la hiérarchie entre les éléments. Elle permet de déterminer les éléments qui auront plus d’importance et ceux qui amèneront des précisions au contenu. Même si la mise en page affecte le contenant du message, un contenu bien structuré et organisé facilite grandement la compréhension visuelle du document.

3. Uniformité

Une mise en page efficace ne devrait jamais avoir plus de 2 polices de caractères et 3 couleurs. Bien que des centaines de polices de caractères soient disponibles sur votre poste de travail (et des milliers de couleurs), il est plus pertinent de limiter ces choix pour offrir des repères visuels à l’utilisateur. De plus, il est important de s’aligner avec l’image de marque existante (logo, site web, autres outils de communication) pour conserver un air de famille dans l’ensemble du message. Une sélection de photos suivant le même style sera aussi importante pour sentir une ligne directrice dans le document (et surtout pas de Clipart!)

4. Contraste

Pour ajouter du dynamise dans une mise en page, il est possible d’ajouter des éléments qui vont contraster avec le corps du texte normal, tel qu’un encadré, une citation, une infographie de données ou une photo. Ce sont ces éléments qui doivent se détacher du texte avec une couleur complémentaire, taille et alignement différents. Bien que ces éléments vont être différents du contenu principal, ils devront tous être semblables pour ne pas faire un document trop disparate.

Plutôt que de se demander ce que vous pouvez ajouter pour améliorer votre document, demandez-vous ce que vous pouvez retirer pour en améliorer sa compréhension.

5. Rythme

Inconsciemment, l’oeil humain va toujours rechercher un alignement fort et suivre un parcours qui lui semble naturel. Il est donc important de renforcir ces lignes invisibles et ne pas avoir peur de laisser volontairement des espaces vides pour faire respirer le document et mieux faire ressortir certains éléments. Aussi, l’espacement vertical devrait toujours être un multiple de l’interlignage pour conserver ce rythme. L’uniformité entre les espaces est tout aussi importante.

6. Public cible

À qui s’adresse-t-on? Le choix et la taille des polices de caractères seront différents pour un public jeune que pour un public plus âgé. De plus, sur quel support le document sera-t-il consulté? Une belle mise en page en 3 colonnes ne sera pas aussi efficace lorsqu’elle sera consultée sur un écran (ordinateur ou iPad) alors qu’un long document vertical sera plus difficile à imprimer.

7. Renforcir le message

Malgré tous ces conseils, une mise en page efficace doit renforcir le message et non être le message. Less is more! À l’aide d’éléments graphiques et de décisions quant à la disposition et l’affichage, nous aidons à diffuser le message sans toutefois détourner l’attention sur le contenu. Il est facile d’ajouter trop de bling-bling et diluer le message. Plutôt que de se demander ce que vous pouvez ajouter pour améliorer votre document, demandez-vous ce que vous pouvez retirer pour en améliorer sa compréhension.

En plus de 10 ans, nous avons mis en page des milliers de documents et des centaines de rapports annuels. Ces quelques conseils de nos graphistes et infographes vous permettront de mieux juger de la qualité de documents qui vous seront présentés.